DROITS DE L’HOMME: Le RENADHOC dénonce avec fermeté les actes d’intimidation dont il est actuellement l’objet

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Réseau national des ONG des droits de l’homme de la République démocratique du Congo (RENADHOC) a, dans un communiqué de presse publié le mercredi 28 novembre 2012, dénoncé et condamné avec la plus grande fermeté des actes d’intimidation et de menaces à peine voilées dont il a été l’objet le lundi 26 novembre 2012. Le RENADHOC signale dans son communiqué de presse que deux pick-up de la Police nationale congolaise (PNC) et des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et une jeep avec à son bord un colonel des FARDC en tenue militaire et trois autres personnes en tenues civiles non autrement identifiées ont bouclé pendant quelques minutes, soit de 16h25 à 17h05, le quartier où est situé le siège national du RENADHOC dans la commune de Barumbu. Après investigations faites peu après le départ des éléments en expédition, il ressort, d’après le communiqué du RENADHOC, que le convoi, qui a par ailleurs créé la panique dans le quartier, cherchait à identifier les bureaux du RENADHOC.

Le Réseau national des ONG de défense et de promotion des droits l’homme a donc condamné de manière énergique ces actes irresponsables d’intimidation qui ne visent qu’à museler ceux qui, au jour le jour et au péril de leur vie, militent pour l’avènement d’un Etat de droit en République démocratique du Congo et pour la restauration de la paix durable sur toute l’étendue du territoire national, condition sine qua none pour un développement intégral au bénéfice des générations actuelles et futures.

Pour le RENADHOC, en cette période où la République démocratique du Congo est occupée par des troupes étrangères du Rwanda et de l’Ouganda, qui pillent, violent et sèment la désolation dans de nombreuses familles congolaises totalement déshéritées, le pays a besoin des hommes et des femmes qui conjuguent leurs efforts pour sortir la RDC de l’imbroglio dans lequel il se trouve et non des personnes, qui au nom de leurs intérêts égoïstes et malsains, cherchent à maintenir le statu quo et plongé ainsi la RD Congo dans des lendemains incertains.

Par voie de conséquence, le RENADHOC a invité le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et de la souveraineté nationale, à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour garantir la sécurité du peuple congolais en général, et des Défenseurs des droits de l’homme, en particulier, et à mettre hors d’état de nuire tous les prophètes des malheurs qui ne jurent que par la balkanisation de la République démocratique du Congo.

Pour finir, le RENADHOC dit ne pas être prêt à cautionner en aucun cas des manoeuvres dilatoires endogènes et exogènes de nature à sacraliser l’impunité, à balkaniser le pays, à pérenniser les urgences humanitaires, à stabiliser l’instabilité, à sécuriser l’insécurité, à recycler les criminels de tout bord, à noyauter les attributs fondamentaux de la République démocratique du Congo et à banaliser les vies humaines en RD Congo.

Rédaction/ArcEnCiel.agence-presse.net

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>