RDC/Nord-Kivu: La ville de Goma est tombée entre les mains des insurgés du M23

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Déjà à la lisière de la ville de Goma depuis le dimanche 18 novembre 2012, après une grande offensive qui a mis en déroute les Forces armées congolaises, les éléments du M23 ont réalisé une avancée vertigineuse et impressionnante vers la conquête de la ville de Goma. Après avoir conquis l’aéroport de Goma en fin de matinée, les insurgés contrôlent l’ensemble de la ville depuis la mi-journée. Quant aux FARDC, elles se sont retirées de la ville de Goma en laissant le champs libre aux rebelles

Le film des évènements se présente comme suit ( Les horaires sont donnés en temps universel/TU ) :

  • A 10h19 : Une colonne du M23 est entrée dans la ville de Goma, après avoir pris le contrôle de l’aéroport. Les combattants ont par la suite progressé en direction du centre-ville et vers la frontière rwandaise ;
  • A 11h17 : Le président Joseph Kabila appelle le peuple et les institutions à la mobilisation. ” Je demande la participation de toute la population à défendre notre souveraineté “, a-t-il déclaré.
  • A 11h19 : Les rebelles continuent leur progression dans les différents quartiers de Goma. Les 6.700 hommes de la MONUSCO, la force des Nations Unies, restent cantonnés dans leurs camps. Par ailleurs, les tirs ont été entendus depuis la partie Ouest de la ville et dans le quartier de Katindo. C’est de là que part la route vers Sake, à l’Ouest, un axe emprunté par les FARDC pour leur retraite ;
  • A 12h08 : La nouvelle de la prise de Goma par les rebelles du M23 provoque des scènes de colère à travers le pays. A Kisangani, chef-lieu de la province Orientale, des centaines d’étudiants sont descendus dans la rue pour manifester leur soutien aux habitants de Goma. Ils accusent les autorités de Kinshasa de ne pas prendre leurs responsabilités. Ils ont incendié la permanence du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le parti du président Kabila. A Kinshasa, des scènes du même type ont eu lieu, mais la police est intervenue de manière musclée pour disperser et interpeller les manifestants ;
  • A 12h29 : Les rebelles du M23 contrôlent désormais les deux postes-frontières de Goma qui marquent la séparation avec la ville rwandaise de Gisenyi ;
  • A 12h37 : Le porte-parole des rebelles, le colonel Vianney Kazarama, annonce que les troupes du M23 contrôlent Goma. Il ajoute qu’un couloir a été laissé ouvert aux forces congolaises pour leur permettre d’évacuer la ville ;
  • A 12h53 : Un afflux des réfugiés arrivent à Goma ;
  • A 13h25 : Joseph Kabila est à Kampala, la capitale ougandaise, pour une réunion avec son homologue Yoweri Museveni sur la crise dans l’Est de la RDC ;
  • A 13h31 : Sultani Makenga, le chef militaire du M23, est arrivé à Goma. Il a circulé dans la ville, accompagné d’une escorte ;
  • A 14h42 : Vianney Kazarama, porte-parole militaire des rebelles du M23, est intervenu sur les ondes de la radio nationale à Goma pour lancer un appel au calme. Il invite les militaires et policiers encore présents dans la ville à se rendre le mercredi au stade pour se faire recenser.
Rédaction/ArcEnCiel.agence-presse.net
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>