RDC: La Nouvelle société civile congolaise (NSCC) exige, à travers une pétition, la restructuration de la CENI

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le 24 mai 2012, la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) a, au cours d’un point de presse, réaffirmé sa détermination à voir la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) être totalement restructurée. La NSCC fonde sa démarche sur la manière chaotique dont les dernières élections présidentielle et législatives de novembre 2011 ont été organisées, et stigmatise par conséquent le rôle déficitaire joué par le leadership du bureau de la CENI dirigé par M. Ngoy MULUNDA dans l’organisation des dernières élections, qui ont été émaillées de plusieurs irrégularités ayant entraîné les violations massives des droits humains et entamé la crédibilité desdits scrutins.

Parmi ces irrégularités, la NSCC cite :

  • Le tripatouillage des listes électorales;
  • Le manque de transparence dans la compilation des résultats;
  • Le refus de l’audit du serveur;
  • L’absence des procès-verbaux contradictoires dans la plupart des bureaux de vote;
  • La délocalisation intentionnelle de certains bureaux de vote;
  • La perte des matériels électoraux sensibles sans explication (Bulletins de vote et PV);
  • Etc.

La Nouvelle société civile congolaise indique qu’au regard des rapports des différentes missions d’observation tant nationales qu’internationales (RENOSEC, Nouvelle société civile congolaise, CAFCO, CNJ, CENCO, Collectif des ONG des DH, Centre Carter, Union Européenne, CASE, Ligue des Electeurs, LINELIT, Voix des Sans Voix, Amis de Nelson Mandela, ASADHO, …), elle a, en prenant sa part des responsabilités devant l’histoire, décidé d’initier une pétition pour réclamer :

  1. La démission immédiate du bureau de la CENI
  2. L’audit de la CENI par un organe externe
  3. La révision de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI
  4. La restructuration de son bureau et l’intégration impérative de la société civile

Par cette pétition, a martelé la NSCC, la société civile de la République démocratique du Congo vient de démontrer son engagement et son attachement aux vraies valeurs de la démocratie et à la paix. La balle demeure dorénavant dans le camp du président de la République, des députés, des sénateurs et des responsables des partis politiques, qui sont appelés à véritablement jouer chacun son rôle pour la matérialisation de la volonté du peuple congolais exprimée à travers la pétition.

Rédaction/ArcEnCiel.agence-presse.net

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>