DROITS DE L’HOMME (RDC): Le CODHO exige la mise en liberté immédiate et inconditionnelle du journaliste Pili Pili KASAYI de la Radio Liberté de Butembo

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dans un communiqué de presse rendu public le 21 mai 2012, le Comité des Observateurs des Droits de l’Homme (CODHO) s’est dit préoccupé par la fermeture arbitraire et illégale de la Radio Liberté de Butembo (RALIB), l’interpellation de ses journalistes et la confiscation de son matériel technique.

La RALIB est une radio privée qui émet à Butembo, ville située à 340 Kms au Nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo.

Selon des sources locales, indique CODHO, les installations de la Radio Liberté (RALIB) ont été prises d’assaut le 13 mai vers 5 heures du matin par plusieurs éléments aussi bien de la Police nationale congolaise (PNC/Butembo) que des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ainsi que des agents de l’Agence nationale des renseignements (ANR/Butembo) qui ont interrompu la diffusion des programmes de la Radio, avant d’emporter l’émetteur et le groupe électrogène de RALIB. En plus, ces éléments sous l’autorité d’un responsable de l’ANR/Butembo ont procédé à l’arrestation en cascade des journalistes et techniciens de la Radio trouvés sur place. Dans cette rafle, 8 journalistes et techniciens de la Radio Liberté dont deux femmes  et un journaliste de la Radio Soleil FM qui se trouvait sur le lieu ont été interpellés et conduits au bureau local de l’ANR, au quartier Furu dans la commune de Vulamba à Butembo. Il s’agit de : Elton LWANZO, KOMBI Vianney, Joël KYAVULIKIRA, Aubin VULERE, BUNGA VUTAMYIYA, Giscard KAVUGHE, Merveille, KAVIRA FURAHA et Pili Pili KASAYI.

CODHO rappelle dans son communiqué de presse que ces exactions sont consécutives à une décision du maire de la ville de Butembo, M. Sikuli Masaka Makala, datée du 12 mai 2012 par laquelle il a ordonné la fermeture de la Radio Liberté de Butembo. Il reprocherait à la Radio le fait d’avoir fait passer sur ses antennes, le 7 mai 2012, au cours de l’émission “Animation Volcan”, le “Général” rebelle Kakule Lafontaine, chef du groupe rebelle Maï Maï Pareco, qui aurait déclaré qu’il combattra jusqu’au bout les FARDC et qu’il va libérer tout le territoire national.

A la suite d’une vague des protestations de la population de Butembo à l’endroit de l’ANR/Butembo, les professionnels des médias interpellés ont été libérés à l’exception de Pili Pili KASAYI, qui serait toujours détenu dans le cachot de la Police d’investigation criminelle (PIC) de Butembo. CODHO signale par ailleurs que le directeur de la Radio Liberté de Butembo, M. Ulrich MOHINDO MUYEYE, traqué par les services d’ordre et de sécurité, vivrait en clandestinité.

Pour tous ces faits, CODHO condamne la fermeture de la RALIB, la confiscation de son matériel technique, l’interpellation et la traque des journalistes, et souligne que seul le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) est compétent pour interpeller tout média en cas de dérapage. C’est pourquoi, martèle CODHO, la décision du maire de Butembo viole gravement la loi portant composition, attributions et fonctionnement du CSAC ainsi que les instruments juridiques régionaux et internationaux des droits de l’homme.

Par conséquent, CODHO exige la levée immédiate de la mesure de fermeture de RALIB, la mise en liberté sans conditions du journaliste Pili Pili KASAYI, la restitution du matériel illégalement confisqué et de mettre fin à la traque du directeur de la Radio, M. Ulrich MOHINDO. Le CODHO invite enfin le gouvernement de la République démocratique du Congo à favoriser et à protéger l’exercice de la liberté de la presse sur toute l’étendue du territoire national.

Rédaction/ArcEnCiel.agence-presse.net

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>