Polémiques autour de la visite du ministre belge des affaires étrangères

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le ministre belge des affaires étrangères, M. Didier Reynders, est arrivé à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, ce Lundi 26 mars 2012, pour une visite officielle de 48 heures. Déjà cette venue au Congo suscite bien de polémiques aussi bien en Belgique qu’en RD Congo.

Les commentaires sur cette visite vont dans tous les sens. Pour les uns,  M. Reynders est venu soutenir le régime de Joseph Kabila alors que son élection pour un second mandat de cinq ans est à jour contesté par une frange importante de l’opposition dont l’UDPS ( Union pour la Démocratie et le Progrès Social).

Depuis la confirmation de l’élection de Joseph Kabaila par la Cour Suprême de Justice, et l’auto-proclamation de Tshisekedi comme président élu de la RD Congo, le pays connaît et traverse une crise de légitimité sans précédent.

Pour les autres dont M. Reynders lui-même, sa visite s’inscrit dans une démarche de recherche de dialogue entre les parties en présence en RD Congo pour une solution concertée afin de sortir le pays du gouffre dans lequel il se trouve et exposé à de menaces sérieuses de déstabilisation. Aussi, la RD Congo étant bénéficiaire d’une importante contribution de l’Union européenne, la visite devrait permettre au ministre belge de palper du doigt les réalités sur terrain afin de faire des propositions concrètes aux pays contributeurs sur la suite de la coopération.

Alors que le ministre belge prévoit dans son agenda de rencontrer aussi bien la mouvance présidentielle que l’opposition, l’UDPS de son côté, a d’ores et déjà rejeté toute possibilité de rencontre avec M. Reynders, considérant sa visite comme ni plus ni moins qu’une  provocation !

F K

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »